Je ne sais pas trop quand Jil Daz est né.

    Les seules choses dont je sois certain, c’est d’avoir étudié le chant lyrique, exploré le vaste répertoire de la chanson « à texte », et appris à écrire comme tout le monde. A l’école.

    Je ne hais point la poésie et rien ne m’émoustille tant que le maniement de la langue française, raffinée ou non (parce que faut pas déconner non plus).

    Je ne prend pas de sucre dans le café et l’art en général m’émeut.

Une photo, un pochoir croisé au hasard d’une balade en vélo, ou un apéro entre amis peuvent me causer un plaisir intense et nourrir mon imagination paresseuse, mais pas toujours. Quand mon vélo déraille par exemple.

    J’ai la chance de vivre dans un pays où la caste politique s’évertue à ma faire ressentir une foule d’émotions ; de la rage au désespoir, en passant par l’hébétude totale et l’amerissime hilarité… un si large éventail, qu’ils soient remerciés !


    J’ai des influences musicales aussi variées qu’hétéroclites. D’ailleurs, je vous ai concocté une petite liste à écouter, que vous trouverez en cliquant sur l’espèce d’affiche à demi cachée sous le lierre de la page d’accueil de ce superbe site alliant

sobriété, classe et originalité, site que j’ai dessiné et créé moi-même avec mes petits doigts potelés, mon-dieu-s’il-existe que cette phrase est inutilement longue.

    Je joue inégalement de plusieurs instruments et parfois dans la rue.

C’est mon dada.

    J’ai oublié de dire que j’adore recevoir des dessins ; si tu le veux, tu peux me dessiner un mouton/bouchon/boulon/Toubon/bouton (contact(at)jildaz.com).


    Sur le site, tu trouveras 4 vidéos (on doit pouvoir en trouver d’autres sur daylimotion en tapant « Jil Daz » par exemple), 26 photos et 5 textes qui te donneront peut-être envie d'acheter notre premier CD tout juste sorti (en cliquant sur la caisse du Ukulélé…).

Dépêche toi car tu es le                       ème visiteur et je crois que tu vas avoir une promo …



                                                Jil Daz





PS : Mathieu, ce Saint, va sans doute me «traiter» de communiste dans sa bio. Sachez qu’il n’en est rien, étant Brassenssiste tendance Desprogienne depuis ma plus tendre enfance (avec une pèriode Reiser-Cavanna certes, mais c’était l’été et il faisait chaud).

Jil Daz






Retour au menu «bio» :